Derniers Articles

Le déluge : la réforme du Monde

Au début de la paracha de Noah, il est écrit: « Vayare Elokim eth haarets véhiné nich’hata (Dieu vit la terre et voici qu’elle était corrompue) ». Cependant, au verset précédent, il est déjà mentionné « Vaticha’heth haarets lifné haElokim (La terre s’est corrompue devant Dieu) ». Quelle est la raison de cette répétition ? Pour la comprendre, le Sforno rapporte des paroles du Méssilat Yécharim: « Lorsque l’homme […]

Le serpent kabbaliste

Le séfer Béréchit rapporte une discussion intrigante entre ‘Hava et le serpent. En effet, le serpent dit à la femme : « Mourir, vous ne mourrez pas ! Car D.ieu sait que du jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront et vous serez comme Elokim, connaissant le bien et le mal ». Ces paroles du serpent […]

Pourquoi deux fêtes différentes pour la Torah ?

Le Maguid de Douvno était très célèbre pour ses paraboles. Une fois, on lui demanda: « Pourquoi répondez-vous toujours aux questions par des paraboles ? ». Et même à cette question, il répondit… par une parabole ! Il raconta: Une fois, la vérité se promenait dans la rue, mais tout le monde craignait de s’en approcher, car elle n’avait […]

La soucca : un accès au divin

La Guémara Soucca (11b) rapporte une discussion entre les Sages sur le sens de la soucca. La Torah écrit : « Afin que vos générations sachent que j’ai fait résider les bné Israël dans des souccot à leur sortie d’Egypte. » Mais de quelles souccot parle-t-on ? Rabbi Eliezer dit qu’il s’agit des anané kavod, les nuées […]

La symbolique des boucs de Yom Kippour

Le thème central de parachat A’haré Mot est le service que le Cohen Gadol devait accomplir au Beth Hamikdash à Yom Kippour. A ce sujet, la Torah nous dit notamment qu’il fallait prendre deux boucs identiques en tout point (ils devaient avoir le même âge, la même taille, la même couleur…) et effectuer un goral (tirage […]


Top
Font resize