Derniers Articles

Pourim ou les ficelles de l’éternité

La Guemara nous raconte qu’Haman était vraiment un malin (presque Talmid Hakham!) puisque lorsqu’il est rentré dans la grande Yéchiva de Mordékhaï et qu’il a trouvé des enfants en train d’étudier la Torah, il leur a demandé ce qu’ils étudiaient. Les enfants étudiaient alors les הילכות קמיצה (les lois de kémitsa). Ils parlaient donc d’une certaine […]

Il sauve un enfant sans le savoir !

Dans toutes les écoles juives , ou du moins dans la plupart d’entre elles, le livre de Vayikra est le premier étudié par les enfants, et il y a à cela plusieurs raisons: – Les ‘Hakhamim ont dit: « Que viennent les téhorim (les purs, c’est-à-dire ici: les jeunes enfants qui n’ont jamais fauté) et qu’ils s’occupent des […]

Le Michkane ou la finalité du monde

La paracha Vayakhel est la paracha de la construction du Michkane, du sanctuaire. Pourtant, elle commence par les mots suivants: ששת ימים תעשה מלאכה וביום השביעי יהיה לכם קדש שבת שבתון להי ״ (Durant six jours la mélakha sera réalisée, et le septième jour sera pour vous saint; ce sera le Chabbat, qui sera consacré à […]

La faute du Veau d'or

Dans la paracha de Ki-Tissa, la Torah nous parle de la faute du Veau d’or. Cette dernière est incroyable. En effet, comment est-il possible qu’à peine quelques jours après avoir reçu la Torah, le peuple d’Israël se tourne vers une statue d’or pour s’y prosterner ? C’est extrêmement surprenant et bouleversant. Cependant, en analysant les versets qui […]

La Ménora : Tout un symbole !

La paracha de Tétsavé fait partie des parachiot qui nous parlent essentiellement de la construction du Michkane, préfiguration du Beth Hamikdash (Temple de Jérusalem). Le premier sujet qui y est abordé est celui de la fabrication de l’huile de la Ménora (chandelier à sept branches, qui brûlait à l’intérieur du Michkane puis du Beth Hamikdash). Cette […]


Top
Font resize