Poser une question

A partir de quel âge doit-on éduquer les enfants à la mitsva de tsitsit ?

Dès lors qu’un homme porte un habit à quatre coins, il a une mitsva positive de mettre des tsitsit à chaque coin de ce vêtement, comme l’indiquent les mots « Vayomer Hachem él Moché lémor: daber él Bené Israël véamarta aléhem vé’assou lahem tsitsit ‘al kanfé vigdéhem (Hachem a parlé à Moché pour dire: « Parle aux Bené Israël et tu leur diras qu’ils fassent des tsitsit aux coins de leurs vêtements) ». 

Tout homme ayant atteint l’âge de la Bar Mitsva doit accomplir cette mitsva. Mais qu’en est-il des enfants qui n’ont pas encore atteint cet âge ? Y a-t-il une mitsva de les éduquer à l’accomplissement de cette mitsva ? Et si oui, à partir de quel âge ? 
La Guemara (Soukka 42a) nous enseigne « קטן מצוה לחנכו בציצית ».

Il existe donc une mitsva d’éduquer un enfant à mettre le talit katane. 

Cette Guemara est reprise par le Choul’hane Aroukh qui dit (dans Ora’h Haïm, simane 17, séif 3) qu’un père a la mitsva d’éduquer son fils à l’accomplissement de la mitsva de tsitsit dès que cet enfant a atteint l’âge du ‘hinoukh. Le Rama écrit là-bas que si l’enfant a atteint l’âge et la compréhension nécessaire pour être mit’atef bétsitsit (s’envelopper des tsitsit), il est ‘hayav bétsitsit. 
Les décisionnaires de la génération ont discuté sur l’âge à partir duquel un enfant doit être éduqué à l’accomplissement de la mitsva de tsitsit: 
-certains disent à partir de 5 – 6 ans; 
-alors que d’autres, plus ma’hmirim (stricts) disent que déjà à partir de l’âge de 3 ans, il est bien d’éduquer les enfants à mettre le talit katane. 
Généralement, on observe ce minhag lors de la ‘halaké (coupe de cheveux) de l’enfant; c’est-à-dire que, lorsqu’il a trois ans, on lui coupe les cheveux, puis on lui met la kippa et les tsitsit. 
Celui qui veut éduquer son enfant à la mitsva de tsitsit dès l’âge de trois ans, tavo alav berakha. C’est une grande mitsva, c’est très très bien. 
Mais sinon, l’âge est entre 5 et 6 ans. 

 

Télécharger

Vous devez avoir un plan d'abonnement pour accéder aux téléchargements. J'ai déjà un compte | Abonnez-vous maintenant

Tags

Dès lors qu’un homme porte un habit à quatre coins, il a une mitsva positive de mettre des tsitsit à chaque coin de ce vêtement, comme l’indiquent les mots « Vayomer Hachem él Moché lémor: daber él Bené Israël véamarta aléhem vé’assou lahem tsitsit ‘al kanfé vigdéhem (Hachem a parlé à Moché pour dire: « Parle aux Bené Israël et tu leur diras qu’ils fassent des tsitsit aux coins de leurs vêtements) ». 

Tout homme ayant atteint l’âge de la Bar Mitsva doit accomplir cette mitsva. Mais qu’en est-il des enfants qui n’ont pas encore atteint cet âge ? Y a-t-il une mitsva de les éduquer à l’accomplissement de cette mitsva ? Et si oui, à partir de quel âge ? 
La Guemara (Soukka 42a) nous enseigne « קטן מצוה לחנכו בציצית ».

Il existe donc une mitsva d’éduquer un enfant à mettre le talit katane. 

Cette Guemara est reprise par le Choul’hane Aroukh qui dit (dans Ora’h Haïm, simane 17, séif 3) qu’un père a la mitsva d’éduquer son fils à l’accomplissement de la mitsva de tsitsit dès que cet enfant a atteint l’âge du ‘hinoukh. Le Rama écrit là-bas que si l’enfant a atteint l’âge et la compréhension nécessaire pour être mit’atef bétsitsit (s’envelopper des tsitsit), il est ‘hayav bétsitsit. 
Les décisionnaires de la génération ont discuté sur l’âge à partir duquel un enfant doit être éduqué à l’accomplissement de la mitsva de tsitsit: 
-certains disent à partir de 5 – 6 ans; 
-alors que d’autres, plus ma’hmirim (stricts) disent que déjà à partir de l’âge de 3 ans, il est bien d’éduquer les enfants à mettre le talit katane. 
Généralement, on observe ce minhag lors de la ‘halaké (coupe de cheveux) de l’enfant; c’est-à-dire que, lorsqu’il a trois ans, on lui coupe les cheveux, puis on lui met la kippa et les tsitsit. 
Celui qui veut éduquer son enfant à la mitsva de tsitsit dès l’âge de trois ans, tavo alav berakha. C’est une grande mitsva, c’est très très bien. 
Mais sinon, l’âge est entre 5 et 6 ans. 

 

Le rabbin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *