Poser une question

Est-il permis de s’asseoir sur la chaise de son père ?

La Torah nous demande de respecter nos parents (כבד) et de les craindre (יראה). 

S’asseoir à la place de son père, est-ce un manque de kavod (respect) ou de yira (crainte) envers lui ? 

Rabbi Yossef Karo, dans le Choul’hane Aroukh (Yoré Déa, Simane 250, Séif 2) traite de ce sujet, et il écrit explicitement qu’il est interdit de s’asseoir à la place de son père. 

Certains décisionnaires expliquent cependant que cette Halakha ne s’applique qu’en présence du père, ou en son absence lorsque d’autres gens sont là. 

D’autres décisionnaires disent qu’il est interdit dans tous les cas de s’asseoir à la place de son père. 

En pratique, il y a lieu, et il est fort bien, de ne jamais s’asseoir à la place de son père, que ce soit en sa présence ou en son absence, devant des gens ou lorsqu’on est seul. 

Télécharger

Vous devez avoir un plan d'abonnement pour accéder aux téléchargements. J'ai déjà un compte | Abonnez-vous maintenant

Tags

La Torah nous demande de respecter nos parents (כבד) et de les craindre (יראה). 

S’asseoir à la place de son père, est-ce un manque de kavod (respect) ou de yira (crainte) envers lui ? 

Rabbi Yossef Karo, dans le Choul’hane Aroukh (Yoré Déa, Simane 250, Séif 2) traite de ce sujet, et il écrit explicitement qu’il est interdit de s’asseoir à la place de son père. 

Certains décisionnaires expliquent cependant que cette Halakha ne s’applique qu’en présence du père, ou en son absence lorsque d’autres gens sont là. 

D’autres décisionnaires disent qu’il est interdit dans tous les cas de s’asseoir à la place de son père. 

En pratique, il y a lieu, et il est fort bien, de ne jamais s’asseoir à la place de son père, que ce soit en sa présence ou en son absence, devant des gens ou lorsqu’on est seul. 

Le rabbin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *