Poser une question

Existe-t-il un interdit de fumer ?

Une chose qui pourrait entraîner la mort n’est interdite que si la plupart des gens peuvent en mourir.

Par conséquent: 

– il n’est pas interdit, par exemple, de conduire une voiture ; car même s’il arrive parfois que des gens meurent suite à un accident de voiture, la plupart des gens qui conduisent n’en meurent pas ;

-il est évident qu’il faut grandement éviter de fumer, vu les risques (de mort ou de grandes souffrances) que cela peut entraîner (de même qu’on ne prendrait pas le risque de brûler un feu rouge si on sait que cela pourrait entraîner un grave accident et une paralysie à vie). 

On ne peut pas dire qu’il existe un interdit strict de fumer ; mais il est sûr et certains que les Ba’alé Hamoussar ne le conseillent pas.

Lorsque Rav ‘Ovadia Yossef (entre autres) parlait de la cigarette, il ne disait pas qu’il est interdit de fumer, mais qu’une personne qui a commencé à fumer doit faire en sorte d’arrêter de fumer[1]

Il faut grandement éviter de fumer, car cela peut ‘hass véchalom entraîner sakanat néfashot (un danger de mort).

Qu’Hachem fasse que bientôt la fumée ne sorte plus de notre bouche, mais des korbanot que nous Lui offrirons ! Amen véamen.


[1] Ce qu’il faisait lui, pour aider son beau père à arrêter de fumer, c’est qu’il coupait les cigarettes en deux, de façon à ce qu’au lieu que son beau-père fume par exemple dix cigarettes, il en fume dix demie ; et c’est ainsi que, progressivement, cet homme s’est arrêté de fumer.

 

Télécharger

Vous devez avoir un plan d'abonnement pour accéder aux téléchargements. J'ai déjà un compte | Abonnez-vous maintenant

Tags

Une chose qui pourrait entraîner la mort n’est interdite que si la plupart des gens peuvent en mourir.

Par conséquent: 

– il n’est pas interdit, par exemple, de conduire une voiture ; car même s’il arrive parfois que des gens meurent suite à un accident de voiture, la plupart des gens qui conduisent n’en meurent pas ;

-il est évident qu’il faut grandement éviter de fumer, vu les risques (de mort ou de grandes souffrances) que cela peut entraîner (de même qu’on ne prendrait pas le risque de brûler un feu rouge si on sait que cela pourrait entraîner un grave accident et une paralysie à vie). 

On ne peut pas dire qu’il existe un interdit strict de fumer ; mais il est sûr et certains que les Ba’alé Hamoussar ne le conseillent pas.

Lorsque Rav ‘Ovadia Yossef (entre autres) parlait de la cigarette, il ne disait pas qu’il est interdit de fumer, mais qu’une personne qui a commencé à fumer doit faire en sorte d’arrêter de fumer[1]

Il faut grandement éviter de fumer, car cela peut ‘hass véchalom entraîner sakanat néfashot (un danger de mort).

Qu’Hachem fasse que bientôt la fumée ne sorte plus de notre bouche, mais des korbanot que nous Lui offrirons ! Amen véamen.


[1] Ce qu’il faisait lui, pour aider son beau père à arrêter de fumer, c’est qu’il coupait les cigarettes en deux, de façon à ce qu’au lieu que son beau-père fume par exemple dix cigarettes, il en fume dix demie ; et c’est ainsi que, progressivement, cet homme s’est arrêté de fumer.

 

Le rabbin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *