Poser une question

Peut on effacer le nom de D.ieu d’un fichier informatique ?

Il y a un interdit de la Torah d’effacer le nom d’Hachem, comme l’indiquent les mots « לא תעשו כן להי אלוקיכם » (qui nous interdisent de faire pour Hachem ce qu’on doit faire aux idoles, à savoir les détruire. Et concernant Hachem, ce qu’il nous est demandé ici de ne pas détruire, c’est Son Nom, en l’effaçant). 

On parle ici du nom d’Hachem qui est une hazkara (comme par exemple le nom d’Hachem Youd-Ké-Vav-Ké), lorsqu’il est écrit en toute lettre. 
Mais qu’en est-il d’une écriture virtuelle, comme celle d’un ordinateur ? Celle-ci est-elle considérée comme une véritable écriture, qu’il pourrait être interdit d’effacer ? 
A priori, il ne faut pas écrire le Nom d’Hachem Youd-Ké-Vav-Ké comme il s’écrit normalement (mais on pourra écrire par exemple יקוק, c’est-à-dire remplacer les ה du Nom d’Hachem par des ק), car certains décisionnaires interdisent de l’effacer même lorsqu’il n’a été écrit qu’à l’ordinateur. 
Si ce nom a déjà été écrit à l’ordinateur et qu’on doit absolument l’effacer de celui-ci, il faut savoir que ce n’est pas forcément permis. Certains Rabbanim interdisent. Et si on peut s’en abstenir, c’est très bien.

Télécharger

Vous devez avoir un plan d'abonnement pour accéder aux téléchargements. J'ai déjà un compte | Abonnez-vous maintenant

Tags

Il y a un interdit de la Torah d’effacer le nom d’Hachem, comme l’indiquent les mots « לא תעשו כן להי אלוקיכם » (qui nous interdisent de faire pour Hachem ce qu’on doit faire aux idoles, à savoir les détruire. Et concernant Hachem, ce qu’il nous est demandé ici de ne pas détruire, c’est Son Nom, en l’effaçant). 

On parle ici du nom d’Hachem qui est une hazkara (comme par exemple le nom d’Hachem Youd-Ké-Vav-Ké), lorsqu’il est écrit en toute lettre. 
Mais qu’en est-il d’une écriture virtuelle, comme celle d’un ordinateur ? Celle-ci est-elle considérée comme une véritable écriture, qu’il pourrait être interdit d’effacer ? 
A priori, il ne faut pas écrire le Nom d’Hachem Youd-Ké-Vav-Ké comme il s’écrit normalement (mais on pourra écrire par exemple יקוק, c’est-à-dire remplacer les ה du Nom d’Hachem par des ק), car certains décisionnaires interdisent de l’effacer même lorsqu’il n’a été écrit qu’à l’ordinateur. 
Si ce nom a déjà été écrit à l’ordinateur et qu’on doit absolument l’effacer de celui-ci, il faut savoir que ce n’est pas forcément permis. Certains Rabbanim interdisent. Et si on peut s’en abstenir, c’est très bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *