Poser une question

Peut-on vaquer à ses occupations avant la tefila du matin ?

La Guemara (Berakhot 14a) dit qu’il est interdit de faire quoi que ce soit avant la tefila, comme il est écrit dans la Torah 

« לא תאכלו על הדם (vous ne mangerez pas sur le sang) ». Qu’est-ce que cela signifie ? 
Au temps du Beth Hamikdash, lorsqu’on apportait le korbane du matin, on n’avait pas le droit de manger avant de l’avoir sacrifié. C’est de ce sang dont il s’agit: le sang du sacrifice du matin. 
C’est pour cela, par exemple, qu’on n’a pas le droit de manger avant la tefila du matin. 
Les Hakhamim ont appris de là qu’on n’a le droit de vaquer à aucune occupation avant la tefila, car on doit être entièrement pour Hachem à ce moment-là: on fait modé ani, on fait acher yatsar… pour, béézrat Hachem, après, lire le texte des korbanot et faire la tefila dans un tsibour. 

Mais comment faire par exemple lorsqu’on doit accompagner les enfants à l’école, et que celle-ci commence avant l’heure de la tefila à la Synagogue ? Peut-on, avant d’aller faire celle-ci, déposer les enfants à l’école ? 

Oui. Car on a le droit de faire avant le tefila tout ce qui est לצורך מצוה (pour un besoin de mitsva). Car, étant donné qu’on est alors occupé à une mitsva (amener ses enfants à l’école pour qu’ils y apprennent le kodesh), on est dispensé d’une autre mitsva (fairevsa tefila). Mais bien sûr, tout de suite après avoir terminé, il faudra faire la tefila. 
Avant la tefila, on pourra donc s’occuper d’une mitsva, mais pas d’autre chose. Il faut faire attention à cela, se préparer pour la tefila, être propre pour la tefila, faire en sorte que notre tefila soit mitkabélet'(acceptée). 

 

Télécharger

Vous devez avoir un plan d'abonnement payant pour accéder aux téléchargements.
J'ai déjà un compte | Abonnez-vous maintenant

Tags

La Guemara (Berakhot 14a) dit qu’il est interdit de faire quoi que ce soit avant la tefila, comme il est écrit dans la Torah 

« לא תאכלו על הדם (vous ne mangerez pas sur le sang) ». Qu’est-ce que cela signifie ? 
Au temps du Beth Hamikdash, lorsqu’on apportait le korbane du matin, on n’avait pas le droit de manger avant de l’avoir sacrifié. C’est de ce sang dont il s’agit: le sang du sacrifice du matin. 
C’est pour cela, par exemple, qu’on n’a pas le droit de manger avant la tefila du matin. 
Les Hakhamim ont appris de là qu’on n’a le droit de vaquer à aucune occupation avant la tefila, car on doit être entièrement pour Hachem à ce moment-là: on fait modé ani, on fait acher yatsar… pour, béézrat Hachem, après, lire le texte des korbanot et faire la tefila dans un tsibour. 

Mais comment faire par exemple lorsqu’on doit accompagner les enfants à l’école, et que celle-ci commence avant l’heure de la tefila à la Synagogue ? Peut-on, avant d’aller faire celle-ci, déposer les enfants à l’école ? 

Oui. Car on a le droit de faire avant le tefila tout ce qui est לצורך מצוה (pour un besoin de mitsva). Car, étant donné qu’on est alors occupé à une mitsva (amener ses enfants à l’école pour qu’ils y apprennent le kodesh), on est dispensé d’une autre mitsva (fairevsa tefila). Mais bien sûr, tout de suite après avoir terminé, il faudra faire la tefila. 
Avant la tefila, on pourra donc s’occuper d’une mitsva, mais pas d’autre chose. Il faut faire attention à cela, se préparer pour la tefila, être propre pour la tefila, faire en sorte que notre tefila soit mitkabélet'(acceptée). 

 

Le rabbin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *