Poser une question

Récite t-on la bérakha aharona sur du thé ou du café ?

Sur un aliment ou une boisson, on dit la bérakha richona quelle que soit la quantité d’aliment qu’on va manger, ou de boisson qu’on va boire.

Par contre, pour pouvoir faire bérakha a’harona:

–      –   il faut avoir consommé une certaine quantité d’aliment (ou bu une certaine quantité de boisson) dans un certain temps ;

–        – et il y a une différence entre un aliment et une boisson. 

En effet, une boisson doit être bue assez rapidement, puisqu’il faut en boire un révi’it en ayant mis le verre au maximum deux fois dans la bouche pour pouvoir dire la bérakha a’harona.

Et comme le thé et le café sont généralement bus chauds et par petites gorgées (on n’en boit donc pas un révi’it d’un coup), l’habitude des Séfaradim est de ne pas dire de bérakha a’harona après les avoir bus. 

Certains décisionnaires Achkénazes permettent cependant de dire bérakha a’harona même sur du thé ou du café (si on a respecté les conditions nécessaires pour pouvoir dire cette berakha sur une boisson).

Télécharger

Vous devez avoir un plan d'abonnement pour accéder aux téléchargements. J'ai déjà un compte | Abonnez-vous maintenant

Tags

Sur un aliment ou une boisson, on dit la bérakha richona quelle que soit la quantité d’aliment qu’on va manger, ou de boisson qu’on va boire.

Par contre, pour pouvoir faire bérakha a’harona:

–      –   il faut avoir consommé une certaine quantité d’aliment (ou bu une certaine quantité de boisson) dans un certain temps ;

–        – et il y a une différence entre un aliment et une boisson. 

En effet, une boisson doit être bue assez rapidement, puisqu’il faut en boire un révi’it en ayant mis le verre au maximum deux fois dans la bouche pour pouvoir dire la bérakha a’harona.

Et comme le thé et le café sont généralement bus chauds et par petites gorgées (on n’en boit donc pas un révi’it d’un coup), l’habitude des Séfaradim est de ne pas dire de bérakha a’harona après les avoir bus. 

Certains décisionnaires Achkénazes permettent cependant de dire bérakha a’harona même sur du thé ou du café (si on a respecté les conditions nécessaires pour pouvoir dire cette berakha sur une boisson).

Le rabbin