Devinette sur la paracha Toldot

Esau & Jacob

La Paracha de cette semaine nous raconte la naissance de Yaacov Avinou qui va compléter la trilogie des Patriarches.

Dès sa conception, Yaacov va devoir affronter son frère jumeau : Essav. Ce combat va être celui du peuple d’Israël durant toute son histoire jusqu’à la rédemption finale.

Dans ce combat, Yaacov va devoir faire preuve de beaucoup de perspicacité et de patience.

Suivant les conseils de sa mère Rivka, Yaacov va servir à son père un mets succulent que Rivka aura confectionné pour son mari.

Suite à cela, Itshak va bénir son fils Ya’acov de bénédictions éternelles, ce qui enflammera d’autant plus la colère d’Essav.

Afin de préserver Yaacov du courroux d’Essav, Rivka demande à Yaacov de quitter le pays et se diriger vers H’aran où vit son frère « Lavan ».

 

QUESTION

Lors de fouilles archéologiques, Yan vient de découvrir un document d’époque extraordinaire.

Il s’agit d’un papier officiel attestant la filiation des enfants d’un citoyen de Jérusalem à l’époque du premier Beth Hamikdach.

Cependant, lors du déchiffrage, le texte semble très bizarre. Voilà ce qui en ressort :

 » Je soussigné Avraham ayant eu 5 demi-enfants avec mon épouse Rivka, voici leurs noms :
– Itsh’ak ben Avraham
– Sarah bat Avraham
– Ya’acov ben Avraham
– Elicheva bat Avraham
– Moché ben Avraham.

Nos 5 demi-enfants sont tous bien portants et de belle constitution. Les garçons ont fait leur Brit Mila en leur temps… »

Tous les chercheurs sont perplexes sur cette appellation « demi-enfants ».

Pourriez-vous les aiguiller ?

REPONSE


En fait, il s’agit d’un esclave (עבד כנעני) qui appartenait à deux maîtres.

L’un des deux maîtres a libéré son esclave (il doit donc se convertir) et l’autre ne l’a pas fait.

Ainsi, les enfants qu’il aura avec sa femme, seront considérés à moitié les siens car les enfants d’un עבד כנעני appartiennent au maître et non à l’esclave !

שבת שלום!

 

Articles connexes

La rosée de la résurrection des morts
La rosée de la résurrection des morts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *