Devinette sur la paracha Vayehi

devinette vayehi

Cette semaine, la Paracha nous relate le séjour de Yaakov Avinou en terre d’Egypte après avoir retrouvé son fils Yossef et connu ses petits enfants Ménaché et Ephraïm qu’il bénit.

Sentant sa fin proche, Yaakov réuni ses enfants autour de son lit afin de les bénir particulièrement.

Ce n’est qu’après cela qu’il quittera ce monde, après avoir enjoint auparavant Yossef et ses frères de l’enterrer en Erets Israël auprès de ses ancêtres.

Yossef et ses frères accomplissent la promesse.

A leur retour d’Erets Israël, les frères craignent que Yossef se venge de la vente mais Yossef les rassure et leur prouve qu’il ne leur en veut aucunement…

Question :

Samuel et Yonathan sont deux étudiants de faculté.

Pour les dernières vacances avant leurs examens, ils décident de se rendre sur la tombe d’un des grands Tsadikim de la génération précédente.

Une fois arrivés sur place et avoir prié sur la Tombe du « H’assid Rav Eliahou z »l “, ils décident de faire un tour dans le cimetière, peut-être y est enterré un autre Tsadik sur la tombe duquel ils diront quelques Téhilim.

Ils firent une découverte intéressante qui les laissa perplexes.

Deux rangées plus loin est enterré le « Tsadik Rav Chlomo z »l, fils du H’assid Rav Eliahou z »l “.

Ils se demandent pourquoi le fils n’est pas enterré à coté de son père alors que le Chamach du Rav Eliahou lui est enterré à ses côtés.

La question est d’autant plus grande que le Chamach est décédé après le fils ; c’est à  dire qu’au moment du décès du fils, la place était libre !

Ce n’est qu’en fouillant dans les archives de la vie du Rav qu’ils comprirent la grandeur de ces hommes. Ils avaient agi selon la plus stricte Halakh’a !

N.B: il n’y avait pas de demande précise de la part du Rav ou testament qui aurait imposé un tel agissement.

Qu’en pensez-vous ?

Réponse :

Dans le choix de la place d’une sépulture, les lois sont très strictes. On ne peut enterrer deux personnes de niveau spirituel différent cote à cote.

Les appellations Tsadik et H’assid désignent deux niveaux différents.

Le Tsadik désigne une personne qui agirait strictement conformément à la Halakh’a.

Le H’assid désigne une personne qui en plus de son respect strict de la Halakh’a, se retire des profits de ce monde matériel. Il est donc de niveau supérieur au Tsadik.

On ne pourra pas enterrer un Tsadik aux cotés d’un Hassid fut-ce -t-il même son fils.

Cependant, le Sefer « Béer Lah’ai Ro’i  » précise qu’un Ba ‘al Téchouva qui a renoncé à sa vie antérieure aura le droit d’être enterré auprès d’un H’assid.

Ainsi, on comprend que Rav Eliahou et son fils ne soit pas enterrés un à côté de l’autre, mais le Chamach qui était Ba’al Téchouva a mérité cette place de choix…

(Tiré du Livre du Rav Itsh’ak Zilberstein Chlita sur les Parachiot)

שבת שלום

Articles connexes

Comment faire venir le Machia’h ?
Toujours montrer un visage souriant
La faille de nos ancêtres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *