La Mimouna

La Mimouna est une fête observée depuis l’époque des guéonim (900~) par les communautés juives originaires d’Afrique du Nord à la sortie du dernier jour de Pessa’h, Isrou ‘Hag Pessa’h.

Il y a plusieurs explications à cette coutume en voici quelques-unes :

1) Partager les repas :

Pendant Péssah il y a de nombreuses opinions et coutumes concernant l’interdiction du Hamets et Kitniyot, les familles s’étaient abstenues de partager leurs repas au cours de la semaine de Pessa’h, c’est pour cela qu’a l’issue de la fête, on se rencontre pour partager nos repas et douceurs.

2) Rabbi Maïmone :

C‘est le jour de l’anniversaire du décès de Rabbi Maïmone, le père de Moché Ben Maïmone, le Rambam, qui aurait vécu six ans au Maroc.

 

3) Emouna (croyance) :

a) Il est dit dans la Guémara : En Nissan ils furent délivrés et en Nissan ils seront délivrés.

Talmoud Babli traité Roch Hachana page 11b

 b) Au 7ème jour de Pessah, la majorité du mois de Nissan s’est écoulée et l’espoir d’être délivrés pourrait perdre de son intensité.

c) Le mot hébreu Emouna (croyance), car on a espéré́ durant tout Pessah que le Machiah, le Messie, se révèle durant la fête de Pessah et que la fête tirant à sa fin, le Messie n’étant pas venu, ces mêmes juifs continuent de croire à sa venue et ne désespéreront pas de le voir venir dans un proche avenir, le peuple réaffirme sa croyance.

4) Mamon, argent : 

Mimouna viendrait du mot hébraïque Mamon, c’est à dire argent : au 7ème jour de Pessah, les Bné Israël traversèrent la mer rouge, les égyptiens moururent noyés et les Bné Israël se seraient enrichis par leur butin inespéré́. Nous célébrons donc la réalisation de la promesse d’Hachem afin d’ancrer en nous qu’Hachem réalise sa promesse.

5) L’abondance :

a) Dans les écrits du Rav Nissim Gaon z.t.l., qui vécut au Xème siècle dans la ville de Kairouan en Tunisie, la mention de la coutume de consommer des laitages, du leben (petit lait fermenté) à l’issue de la fête de Pessah, le lait représentant l’abondance et la blancheur. Dans les communautés d’Algérie on avait l’habitude de manger un couscous au beurre.

b) On retrouve sur la table, des poissons, une grosse boule de levain dans laquelle était posé un Louis d’or, symbole d’abondance.

 

6) Mimoun (chance) :

Le mot arabe Mimoun (chance),מזל והצלחה Pessah qui en général a été́ coûteux pour tout un chacun, on demande à Hachem de nous envoyer un bon sort.

7) Bénédiction :

a) Certains lisent les passages des Proverbes du Roi Salomon et donnent à leurs épouses et leurs enfants leur douce bénédiction en leur offrant une datte fourrée aux amandes.

b) D’autre partent chez les Rabbanim et les Cohanim de la ville afin de recevoir une bénédiction

Article rédigé par Rav Atlan. Voir plus de halakhot sur : www.lejudaisme.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *