Le cerveau mémorise tout !

C’est l’été, il fait chaud, il fait beau… Les vacances approchent, et chacun pense déjà à l’endroit où il les passera…

Cependant, lorsqu’on part en vacances, soyons vigilants ! Les gens dans la rue ne sont pas particulièrement bien couverts, et nous devons donc faire encore plus attention à nos yeux. Et, contrairement à ce qu’on pourrait penser, cette prudence n’est pas seulement nécessaire pour les adultes. Elle s’impose même pour les enfants, quel que soit leur âge.

En effet, on ne doit pas s’imaginer: « Quel mal y a-t-il à ce que mon fils aille à la plage ? Il est encore tout petit… Lorsqu’il grandira, il aura déjà oublié les images impudiques qu’il aura vues ! ».

Car ce n’est pas vrai: même lorsqu’on n’en est pas forcément conscients, notre cerveau mémorise tout ! Et les histoires suivantes, rapportées récemment dans un article du journal Le Point, illustrent cette idée:

La semaine dernière, un Italien s’est fait opéré du cerveau et, lorsqu’il s’est réveillé de cette intervention, il ne parlait plus l’Italien ! Il ne parlait qu’en français, n’écrivait qu’en français, et ne demandait à voir la télévision, les informations et les pièces de théâtre qu’en français !

Il comprenait l’italien, mais ne parlait que le français (alors qu’il avait pourtant grandi en Italie, et non en France…). Et les médecins disent que ce phénomène (une maladie appelée la xénoglossie) arrive très rarement, mais qu’il peut parfois se produire lorsqu’une personne s’est fait opérer de la tête, et qu’au cours de cette intervention, le chirurgien a touché une zone sensible du cerveau.

Le malade opéré peut alors se réveiller en parlant une langue différente de sa langue natale !

Ceci s’est aussi produit en Croatie, où une jeune-femme croate (qui n’avait pourtant jamais parlé anglais de sa vie) s’est soudain mise à parler l’anglais ; ou encore aux USA, où une femme, après s’être fait opéré de la tête, s’est mis à chanter un opéra italien comme une italienne…

En vérité, l’Italien de cette histoire ne parlait pas français avant son opération. Mais lorsqu’il était petit, il partait en vacances en France avec ses parents.

Et son cerveau avait enregistré tout ce qu’il avait vu et entendu dans ce pays.

Lors de l’opération du cerveau qu’il a subi des années plus tard, le chirurgien a dû toucher un point sensible. Et c’est ainsi qu’une chose enfouie en lui a ressurgi, et qu’il s’est donc mis à parler couramment français !

Ceci est vrai non seulement dans le cadre d’une opération, mais aussi dans la vie en général : parfois, un élément peut réveiller quelque-chose dans notre cerveau, et faire ainsi ressortir une chose dont on ignorait complètement l’existence.

Par conséquent, faisons attention même à ce que les enfants voient ou entendent. Leur cerveau aussi emmagasine tout, et ils comprennent bien plus de choses que ce qu’on imagine…

Protégeons donc non seulement nos yeux, nos cœurs et nos néchamot, mais veillons aussi sur ceux de nos enfants, même lorsqu’ils sont encore petits.

Articles connexes

Etre un exemple pour nos enfants
La lèpre du 21ème Siècle !
Éduquer ses enfants dans la douceur
Éduquer en donnant du respect

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *