Ma réussite ne dépend que de moi !

tout depend de moi

Un élève demanda un jour à son Rav : Rabbi, existe-t-il un remède pour devenir le plus Grand de la génération ?
Le Rav lui répondit : Oui, va acheter des vitamines et prends en tous les jours !
Le Rav voulait signifier à son élève ce que la Guémara affirme : « Tout dépend de moi ». Si je crois en moi, si je me donne les moyens de réussir, alors le succès est à ma portée.
La réussite, matérielle ou spirituelle, ne dépend que de moi. D.ieu a donné à chacun d’entre nous des capacités, des aptitudes et parfois même des talents. Si je les utilise à bon escient, alors je pourrais me réaliser pleinement. Si je fournis tous les efforts nécessaires, si je comprend que ma réussite ne passe que par la réalisation de mon être et n’est pas tributaire du bon vouloir d’autrui, alors je vais pouvoir m’élever.
A ce propos, la Guémara Yébamot (page 16A) rapporte que Rabbi Yéhoshoua, Rabbi Elazar ben Azaria et Rabbi Akiba sont venus rendre visite à Rabbi Dossa ben Harkinas qui allait bientôt quitter ce monde.
Les apercevant, Rabbi Dossa ben Harkinas commença à louer Rabbi Yehoshoua, puis Rabbi Elazar ben Azaria. Se tournant vers Rabbi Akiba, Rabbi Dossa ben Harkinas s’exclama :
Qui est cet homme ?
On lui répondit qu’il s’agissait de Rabbi Akiba.
Rabbi Dossa ben Harkinas dit alors : Tu es le fameux Akiba ben Yossef !
Ta renommée et ta célébrité résonnent dans le monde entier !  Assied toi donc et que se développe en Israël une multitude de Rabbi Akiba !
Pourquoi Rabbi Dossa ben Harkinas a-t-il fait davantage l’éloge de Rabbi Akiba que des 2 autres Sages ?
Étaient-ils moins méritants ?
Non, bien évidemment. Mais Rabbi Akiba partait dans la vie avec un handicap : celui d’être le fils d’un converti.
Rabbi Akiba n’était pas issu d’une lignée juive et de Sages comme l’étaient Rabbi Yéhoshoua et Rabbi Elazar ben Azaria.
Rabbi Akiba n’a pas fréquenté le Bet Hamidrash durant son enfance. Il n’a commencé à étudier la Torah qu’à l’âge de 40 ans !
Pourtant il ne s’est jamais dit : jamais je ne pourrais devenir un Grand homme comme tous les Sages d’Israël !
Il s’est au contraire, construit tout seul en exploitant tout le potentiel que D.ieu a mis à sa disposition et a pu s’élever au premier rang des Grands d’Israël.
Il avait compris que son devenir spirituel ne dépendait que de lui seul.
A nous également d’en tirer les enseignements et à notre tour d’atteindre des sommets que l’on imagine même pas.

Articles connexes

Pourquoi deux fêtes différentes pour la Torah ?
Chavouot: être juif à 100%
Ne jamais désespérer !
Nul ne peut me nuire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *