A-t-on le droit de travailler à Ticha Béav ?

Tout va dépendre, en fait, du minhag (de la coutume):

-si on habite dans un endroit où les gens ont l’habitude de travailler, il sera permis de travailler ;

-mais si on habite dans un endroit où les gens n’ont pas l’habitude de travailler, cela sera interdit.

Toutefois, le minhag Israël est de ne pas travailler à Ticha Béav. Toute personne qui travaillera à Ticha Béav sans le consentement des ‘Hakhamim ne verra pas de bérakha de ce travail.
Même un pauvre qui n’a pas de quoi se nourrir ne pourra pas ramasser de la tsédaka à Ticha Béav. En revanche, il lui sera permis de travailler, mais bétsin’a (de façon discrète).

Télécharger

Vous devez avoir un plan d'abonnement payant pour accéder aux téléchargements.
J'ai déjà un compte | Abonnez-vous maintenant

Le rabbin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *