D. nous accompagne à chaque instant de notre vie

Lorsque les Béné Israël étaient en Egypte, ils ont vu des miracles nombreux et flagrants. Par exemple, lors de la première plaie, si un Hébreu et un Égyptien voulaient boire d’un même verre d’eau, l’eau devenait du sang pour l’Égyptien, mais elle restait de l’eau pour l’Hébreu.

Lors de la traversée de la Mer Rouge, les Béné Israël ont vu des miracles encore plus grands que ceux d’Égypte. Par exemple, si une personne avait envie de manger tel ou tel aliment, Hachem le lui donnait immédiatement !
Malgré cela, les Béné Israël se sont plaints, comme nous le voyons dans le texte qui suit celui de l’ouverture de la Mer Rouge. Ils ont notamment demandé : « Est-ce qu’Hachem est parmi nous ou pas ? ». Et ces plaintes ont entraîné ce dont la Torah nous parle juste après : la venue d’Amalek.
À ce sujet, Rachi explique : cela ressemble à un père qui portait son fils sur ses épaules, et qui lui donnait tout ce qu’il demandait. À un moment, le fils rencontra quelqu’un et lui demanda : « Avez-vous vu mon père ? ». Le père répondit : « Avec tout ce que je t’ai fait, tu te demandes où je suis ? ». Il le descendit de ses épaules et, dès que l’enfant fut parterre, un chien vient et le mordit.
De même, les Béné Israël, par leur ingratitude envers Hachem, ont entraîné la venue d’Amalek.
Parfois, dans les moments difficiles, nous nous demandons : « Où est Hachem ? M’a-t-Il abandonné ? ». Mais Hachem est constamment près de nous, même (et surtout) dans les moments difficiles, comme le montre l’histoire hassidique suivante :
Un homme se promenait sur une plage lorsqu’il remarqua, juste à côté des traces que ses pas laissaient dans le sable, d’autres traces de pas. Il se demandait à qui elles étaient, lorsqu’Hachem lui dit : « Ce sont les miennes. Je t’accompagne constamment ».
À un moment, l’homme se retourna et remarqua que, sur une partie du chemin, il n’y avait plus qu’une seule « paire » de traces de pas. Il demanda à Hachem : « Hachem, pourquoi m’as-tu laissé tout seul ? Où étais-tu ? ». Et Hachem lui répondit : « Les traces que tu vois sont les miennes. Je ne t’ai pas abandonné dans la difficulté. Au contraire ! C’est justement parce que tu vivais une situation difficile pour toi que Je t’ai encore plus soutenu. Tu n’avais pas la force de marcher, alors Je t’ai porté sur Mes épaules ».
Hachem ne nous abandonne jamais. Sachons donc apprécier le bien qu’Il nous fait, sans jamais le renier. Et gardons toujours confiance en Lui, même dans les moments d’épreuve. Car c’est justement le fait de savoir qu’Il est avec nous qui nous donnera la force de surmonter les difficultés.

Télécharger

Vous devez avoir un plan d'abonnement pour accéder aux téléchargements. J'ai déjà un compte | Abonnez-vous maintenant

Tags

Tags:

Dernières vidéos dans cette catégorie

Dernières vidéos de ce rabbin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *