Demi spiritualité : impossible !

La Torah est l’expression divine de la vérité qui se manifeste dans l’existence d’un homme. Les rapports de l’homme envers D.ieu comme ceux des hommes entre eux, forment une unité indissociable. Toucher à l’un de ces rapports est une atteinte à la vérité. Lors de la faute du veau d’or, Moché n’a pas eu d’autre choix que de briser les tables de la loi …

Télécharger

Vous devez avoir un plan d'abonnement payant pour accéder aux téléchargements.
J'ai déjà un compte | Abonnez-vous maintenant

One thought on “Demi spiritualité : impossible !

  1. En ce qui concerne les Tables de la Loi, c’est le terme לחת (lou’hot) sans les lettres Wav qui est employé, pour montrer que les deux Tables n’en forment en réalité qu’une seule. Or il y un rapport entre les Tables de la Loi (littéralement de l’Alliance לחות הברית) et le cerveau, puisque le corps d’Adam Harishon a été formé de la matière du Temple et qu’il est en soi un Tabernacle vivant où la Néshamah divine réside derrière le mur, le kotel de notre front, derrière le « rideau » (פרוכת) du Saint des Saints qu’est notre cerveau. C’est la raison pour laquelle Hachem a ordonné de construire un Temple de pierres non pour y résider (bien que Sa Présence ne l’ait jamais quitté) mais plutôt pour résider en chacun de nous (״ועשו לי מקדש ושכנתי בתוכם », בתוך כל אחד ואחד מישראל = « Et vous me ferez un Temple et Je réseiderai en eux »). J’ai lu un jour dans un livre de Kabbalah qu’il y a longtemps, l’homme créé était monocéphale, il n’avait qu’un seul hémisphère (מוח אחד), les trois cerveaux que nous connaissont aujourd’hui étaient réunis en un seul. L’acte de Moïse d’avoir brisé les Tables est mal compris: en fait il a divisé en deux avec ses pouces l’unique Table originelle (c’est pourquoi il est écrit לחת et non לוחות) en montrant la dichotomie qui existe à présent entre les deux parties du cerveau, le droit et le gauche ainsi qu’entre la relation de l’homme à D. (cerveau droit) et la relation sociale de l’homme envers son prochain (cerveau gauche); car la relation à D. est inséparable de la relation à l’autre et réciproquement. La marque de séparation en deux de la Table unique, effectué par Moïse le 17 Tamouz, est à l’origine de tous les conflits psychologiques, les conflits d’ego, les difficultés à harmoniser et à synchroniser les deux cerveaux. Or on sait aujourd’hui (d’après les travaux d’Alfred Tomatis sur l’oreille électronique) qu’on peut faire bégayer quelqu’un en créant juste un tout petit délai entre le son perçu par l’oreille droite et celui perçu par l’oreille gauche. Les problèmes d’autisme, de schizophrénie, de comportement et d’adaptation à la société, de fuite du réel, de troubles de la personnalité, etc… ont tous pour origine la brisure ayant créé la dichotomie entre cerveau droit et cerveau gauche.
    On sait que Moïse a préféré briser la Loi pour sauver le Peule, mais si l’on y réfléchit bien: pourquoi Moïse a t-il été obligé de briser la Table créée et gravée par D. Lui-même? On peut comprendre que la raison profonde est que la relation à D. et à l’autre ne peuvent être parfaites sans la relation à soi (l’amour, le respect de soi (ואהבת לרעך כמוך = « Tu aimeras ton prochain comme toi-même », etc…); or cette relation à soi est liée au troisième cerveau, appelé « cervelet », et correspondant au Da’at, la conscience inférieure (דעת תחתון) ou la soi-conscience (il existe une conscience supérieure appelée דעת עליון qui est la Soi-conscience ou conscience du Moi profond divin (אנכי) qui siège au niveau de Keter, au-dessus et au milieu des deux cerveaux droit et gauche.
    On retrouve cette idée dans les différents étages du corps humain: le cerveau de Da’at ou cervelet (appelé « premier cerveau » alors qu’il est en réalité le troisième dans sa formation) descend jusqu’au ventre où il a des ramifications au niveau des neurones du ventre (דעת ממלא כל חדרי בטן) et il correspond à la soi-conscience, au « je » individuel, au אני (le ventre étant le lieu de l’ego, des désirs et plaisirs matériels); le deuxième cerveau, celui de Binah (בינה = Intelligence émotionnelle) descend jusqu’au coeur où l’on y trouve des millions de neurones (ליבא בינה ובה הלב מבין); il correspond à la conscience de la relation à autrui, c’est pourquoi le coeur est tourné vers l’autre, vers le « tu = אתה) le cerveau de Hokhmah (חכמה = Sagesse divine) est ce qui reste du premier cerveau unique originel, puisqu’il est dit dans le Zohar: חכמה מוחא ובה מחשבה מלגאו) et il est tourné vers la lumière infinie du Ein Soph, vers « Lui » = הוא). Je, Tu, Il correspondent aux trois étages du corps; C’est pourquoi la réparation de la faute du Veau d’Or, qui a été à l’origine de la brisure et de la dichotomie entre cerveau droit et cerveau gauche, ne peut être réparée que par le Da’at, représentant le Temple, le Tabernacle et la soi-conscience.
    D’où l’aphorisme de nos Sages (Pirkei Avot): אם דעת קנית, מה חסרת? אם דעת חסרת, מה קנית? – « Si tu manques de Da’at, qu’as-tu vraiment acquis? Si tu as acquis le Da’at, que te manque t-il vraiment? »
    28 octobre, 2019, 15:53

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *