Doit-on interrompre le Chéma pour répondre au Kaddich ou à la Kédoucha ?

Celui qui est en train de réciter le Chéma ou ses berakhot doit-il répondre au Kaddish ou à la Kédousha ?
Quelqu’un qui serait en train de réciter le Chéma (ou les berakhot qui le précèdent), et qui  entendrait au même moment le Kaddish ou la Kédousha, devra s’interrompre et y répondre (au Kaddish ou à la Kédousha).
Il est à noter qu’il n’y a aucune différence entre le cas où il a déjà entendu le Kaddish ou la Kédousha, et celui où il ne les a pas encore entendus: dans les deux cas, il devra s’interrompre et répondre au Kaddish ou à la Kédousha avec le tsibour.

 

Télécharger

Vous devez avoir un plan d'abonnement payant pour accéder aux téléchargements.
J'ai déjà un compte | Abonnez-vous maintenant

Le rabbin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *