Doit-on réciter la bénédiction sur du fromage se trouvant à l’intérieur d’un gâteau ?

Si on consomme un gâteau au fromage ou à la confiture, doit-on également réciter la berakha, la bénédiction sur ces éléments ?

Lorsqu’on a en présence deux éléments, l’un essentiel (le ‘ikar) et l’autre accessoire (le tafel), la règle est qu’on récite la bénédiction sur l’essentiel et, par là même, on viendra acquitter l’accessoire, qu’il s’agisse de la bénédiction que l’on récite avant ou bien après.
Ainsi, on ne récitera pas la bénédiction, ni sur le fromage ni sur la confiture se trouvant dans le gâteau, même si on désire les manger séparément de ce dernier. Car ici:
– le gâteau est l’essentiel, le ‘ikar ;
– la confiture et le fromage étant l’accessoire, le tafel.

Télécharger

Vous devez avoir un plan d'abonnement payant pour accéder aux téléchargements.
J'ai déjà un compte | Abonnez-vous maintenant

Le rabbin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *