Peut-on réciter la amida avec un minyan restreint si certains fidèles parlent entre eux ?

Si le minyane qui prie au Beth Haknesset est restreint et que certains fidèles bavardent lors de la répétition de la Amida (et ne répondent pas, par conséquent, aux bénédictions de l’officiant), il sera alors préférable de prier une seule tefila à haute voix (et donc de ne pas faire de répétition), afin de dire la kédousha. Ceci est valable aussi bien à Cha’harit qu’à Min’ha.

L’officiant pourra de toute façon répéter la Amida, et on aura aucune crainte dans un tel cas, même si une partie du minyane ne répond pas aux bénédictions de l’officiant, car tous les fidèles ont une ‘Hazaka de cacherout (c’est-à-dire qu’ils sont considérés comme cachers).

Télécharger

Vous devez avoir un plan d'abonnement pour accéder aux téléchargements. J'ai déjà un compte | Abonnez-vous maintenant

Tags

Le rabbin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *