L’homme est responsable de son devenir

Paracha Vayéchev :

La paracha de Vayéchev commence par « וישב יעקב בארץ מגורי אביו ». Sur ces mots, les ‘Hakhamim expliquent que puisque Yaacov a voulu s’installer tranquillement, la tragédie de Yossef (qui a été vendu par ses frères) est survenue.
Qu’est-ce que cela signifie ? Après toutes les difficultés auxquelles Yaacov Avinou a été confronté (Essav voulait le tuer, Lavane l’a roulé, l’éducation de ses enfants n’a pas été facile…), n’a-t-il pas le droit de vouloir « souffler » un peu ? Ne peut-il pas se dire: « À présent, je vais enfin pouvoir m’occuper un peu de moi-même, de ma propre progression en Torah » ?
Le Or Ha’haïm (Rabbi Haïm ben Attar) explique qu’en demandant à s’installer tranquillement, Yaacov a lui-même engendré la vente de son fils. Et il ajoute même: « C’est l’homme qui engendre tout ce qui lui arrive, car Hachem ne fait rien de mal, surtout à Yaacov Son bien aimé, et à tous les tsadikim ».

Dans la Méguilat Ékha (que nous lisons à Ticha Béav), il est dit « מפי עליון לא תצא הרעות והטוב ». Ces mots signifient que de la bouche d’Hachem ne sort ni le mal, ni le bien. C’est-à-dire que nous sommes nous-mêmes responsables de ce qui nous arrive, car ce qui nous arrive résulte de nos propres choix.

Très souvent, nous avons beaucoup de questions sur la conduite d’Hachem, mais aucune sur notre propre comportement. Mais attention: ce qui nous arrive n’est pas un hasard, et Hachem n’est que bon. S’il nous arrive telle ou telle chose dans la vie, c’est en raison de nos propres choix. Car Hachem a donné a l’homme la possibilité de devenir, par ses propres choix, ce qu’il décide de devenir.
Il y a certes des choses que nous n’avons pas choisies (par exemple la famille dans laquelle nous sommes nés). Hachem nous fait naître avec un certain potentiel et dans un certain cadre. Mais après, c’est nous qui choisissons si nous allons utiliser cela pour devenir meilleur ou, au contraire, pour se dégrader.
Le Or Ha’haïm nous enseigne que la vie est comparable à un boomerang: celui qui sème du bien récolte du bien ; et celui qui sème du mal récolte du mal. Les choix qu’un homme fait aujourd’hui influencent ce qu’il vivra demain.
Dans nos vies, tout devrait être parfait. Mais celui qui, au lieu de vivre sa propre vie, cherche à vivre celle de l’autre (par קינאה/jalousie, תאוה/envie d’avoir plus, ou כבוד/recherche des honneurs) rencontrera forcément des difficultés. Car il n’est pas adapté à la vie de l’autre ! Celle-ci ne lui correspondra jamais !
Celui qui essaye de vivre la vie d’un autre ne vit même plus sa propre vie.
Au lieu de se plaindre des difficultés que nous rencontrons, rappelons-nous que l’homme est le premier responsable de ce qui lui arrive. Par les choix qu’il fait, c’est lui qui décide d’être ou pas sur la bonne voie.

Télécharger

Vous devez avoir un plan d'abonnement pour accéder aux téléchargements. J'ai déjà un compte | Abonnez-vous maintenant

Dernières vidéos dans cette catégorie

Dernières vidéos de ce rabbin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *