Lorsque l’on prie pour un malade, doit-on mentionner son nom ?

Lorsqu’on est en présence d’un malade et que l’on prie pour lui, il n’est pas nécessaire de mentionner son nom. Il est dit, en effet, que lorsque Moché Rabbénou a prié pour sa soeur Myriam, il a seulement dit « Kel na réfa na lah », sans mentionner son nom.

Mais si l’on prie pour un malade et qu’il n’est pas présent, on devra alors mentionner son nom et celui de sa mère (פלוני בן פלונית, Untel fils d’Unetelle). Et si on ne connaît pas le nom de la mère, on mentionnera alors celui du père (פלוני בן פלוני).

Télécharger

Vous devez avoir un plan d'abonnement pour accéder aux téléchargements. J'ai déjà un compte | Abonnez-vous maintenant

Tags

Tags:

Le rabbin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *