Mourir par un manque d’émouna !

En Égypte, le Rambam était le médecin attitré du Sultan. Les médecins non-juifs, étant jaloux de lui, proposèrent au Sultan : « Permets-nous de désigner le meilleur médecin parmi nous. Qu’il se confronte au Rambam, et que le privilège d’être ton médecin soit attribué à celui qui sortira vainqueur de la confrontation ! ».
Le Sultan accepta, les médecins non-juifs désignèrent un représentant, et celui-ci se trouva donc face au Rambam.
Le Sultan décida que chacun des deux médecins devait préparer à l’autre un poison ; et qu’il désignerait comme étant son médecin celui qui ne mourrait pas empoisonné mais qui, au contraire, saurait trouver lui-même l’antidote au poison.
Ce fut au médecin non-juif de commencer: il prépara au Rambam un grand poison mais le Rambam fabriqua un remède, et resta en vie même après avoir bu (comme le Sultan l’y contraignait) de ce poison.
Lorsque ce fut à lui de préparer du poison pour le médecin non-juif, il annonça simplement au Sultan: « Pour préparer ce qu’il me faut, j’ai besoin d’une semaine. Je vous retrouve donc ici dans une semaine, à la même heure ».
Le Sultan accepta, mais il était inquiet: pourquoi le Rambam, qui était un si bon médecin, avait-il besoin d’une semaine pour fabriquer un produit aussi simple ?
Le médecin non-juif, quant à lui, paniqua toute la semaine. Il sangoissait énormément à l’idée de ne pas comprendre ce qui se tramait. Pourquoi le Rambam avait-il besoin d’autant de temps ? Qu’allait-il donc bien lui préparer ?
Il se mit à étudier en détail des chapitres de médecine, pour pouvoir éventuellement trouver le remède correspondant au produit qu’il allait boire. Mais il ne savait pas du tout de quoi celui-ci aurait l’air. Et il s’angoissa tellement qu’il perdit beaucoup de poids, ne dormit pas, et trembla lorsqu’il dut prendre en main le fameux produit pour le boire…
Le flacon contenant le produit était minuscule. Si bien qu’en le voyant, le médecin non-juif se dit qu’il devait s’agir d’un poison bien concentré, et qu’il ne savait donc pas du tout comment en guérir…
Et effectivement, après en avoir bu, il se sentit mal. Et trois jours plus tard, il décéda.
Le Sultan désigna donc le Rambam pour être son médecin, et il lui demanda: « Mais comment as-tu fait ? Dis-moi ton secret ! Quel est ce poison si efficace, dont je pourrais me servir pour en venir à bout de mes ennemis ? ».
Le Rambam répondit alors que son flacon contenait tout simplement… de l’eau !
Il en va de même dans nos vies: parfois, certaines choses nous semblent trop dures, trop graves, insurmontables ; et à force de s’angoisser à leur sujet, nous en devenons littéralement malades.
N’oublions pas qu’Hachem existe, et qu’Il peut résoudre toutes nos difficultés !

Télécharger

Vous devez avoir un plan d'abonnement pour accéder aux téléchargements. J'ai déjà un compte | Abonnez-vous maintenant

Tags

Tags: ,

Dernières vidéos dans cette catégorie

Dernières vidéos de ce rabbin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *