Pourquoi mange-t-on la pomme à Roch Hachana ?

À Roch Hachana, nous mangeons de la pomme trempée dans du sucre.
Le sucre symbolise ici la douceur. Et, en mangeant à Roch Hachana une pomme sucrée, nous montrons notre désir que l’année à venir soit douce.
Mais pourquoi manger précisément une pomme ?
À travers un texte du Zohar, le Hozé de Loubline explique que la pomme symbolise le « visage » d’Hachem, c’est-à-dire une lumière divine qui donne la vie gratuitement, comme l’indiquent les mots de Birkat Cohanim « Yaér Hachem panav élékha vi’hounéka ». En effet, le terme « vi’hounéka » employé ici renvoie à la notion de grâce ; or lorsqu’une personne trouve grâce à nos yeux, nous avons envie de lui donner, sans se demander si elle le mérite ou pas.
En vérité, Hachem n’est pas matériel, Il n’a pas de corps. Mais si la Torah parle par exemple de Son visage ou de Son bras, c’est pour utiliser un langage humain, à notre portée, afin que nous puissions comprendre certaines notions (sur la manière dont Hachem intervient dans le monde) qu’il nous aurait été impossible (en raison de notre intelligence humaine et donc limitée) de comprendre autrement.
En mangeant de la pomme à Roch Hachana, nous rappelons donc la conduite d’Hachem dans laquelle Il fait du bien gratuitement, sans tenir compte de nos mérites. Cette conduite que nous espérons qu’Il aura envers nous.
En sonnant le chofar à Roch Hachana, nous cherchons aussi à rappeler ce même comportement d’Hachem, comme l’indiquent les mots de Téhilim : « Achré haam yodé téroua Hachem béor panékha yéhalékhoun ». En effet, ce verset fait allusion non seulement au chofar (par le mot « téroua »), mais aussi à la bonté gratuite d’Hachem (par les mots « or panékha », qui rappellent Son visage, et donc Sa conduite où Il nous fait du bien quels que soient nos mérites).

Télécharger

Vous devez avoir un plan d'abonnement pour accéder aux téléchargements. J'ai déjà un compte | Abonnez-vous maintenant

Tags

Tags:

Dernières vidéos dans cette catégorie

Dernières vidéos de ce rabbin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *