Quelles sont les lois de la séoudat Pourim ?

La séouda de Pourim est une mitsva.

D’après le din strict, il n’est pas nécessaire de manger du pain. Cependant, il est bon de craindre l’avis des décisionnaires qui, eux, pensent que la séouda de Pourim nécessite du pain.

Comment se rendre quitte de cette mitsva ?
On mangera de la viande et on boira du vin au point de se saouler et de s’endormir.
Il est préférable de manger de la viande plutôt que de la volaille ou du poisson car il est dit « אין שימחה אלא בבשר בהמה (on ne parvient à la joie qu’en mangeant de la viande) ». Mais s’il est difficile de manger de la viande, alors on pourra manger du poulet.
La séouda de Pourim aura lieu en journée et non le soir. Celui qui la fait la veille de Pourim le soir n’est pas quitte de la mitsva.
Celui qui sait pertinemment qu’en buvant du vin, il va se saouler et en venir à mépriser les mitsvot ou à oublier de réciter le Birkat Hamazone fera attention à ne boire qu’une petite quantité de vin.
Enfin, il est bien de chanter et de louer Dieu en récitant des zemirot au cours de cette séouda.

Télécharger

Vous devez avoir un plan d'abonnement payant pour accéder aux téléchargements.
J'ai déjà un compte | Abonnez-vous maintenant

Le rabbin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *