Qu’est-ce que le din de « mayim a’haronim » ?

C’est une obligation, en fin de repas et avant le Birkat Hamazone, de verser de l’eau sur ses doigts. C’est ce qu’on appelle mayim a’haronim.
C’est une obligation de procéder à ces mayim a’haronim (« mayim a’haronim ‘hova »).

Ce din est également valable pour les femmes. Même si certains décisionnaires se sont montrés mékel, d’après la Halakha, les femmes et les jeunes-filles devront procéder aux mayim a’haronim.
Comment procède-t-on ?
On versera de l’eau jusqu’à la deuxième articulation des doigts (certains ont l’habitude, d’après le sod, de verser de l’eau jusqu’au bout des doigts).
On versera de l’eau sur les doigts une seule fois, et on ne récitera aucune bénédiction sur ces mayim a’haronim.
Après avoir versé de l’eau, il est bon de sécher les mains, même si, d’après le din, cela n’est pas nécessaire.
On fera attention, toutefois, à ne pas s’essuyer sur ses vêtements, car cela est nuisible pour la mémoire.
Au moment de mayim a’haronim, certains ont l’habitude de dire:
-« mayim a’haronim ‘hova », c’est-à-dire: les mayim a’haronim sont une obligation;
-ou alors « ya’hid vérabim halakha kérabim », c’est-à-dire: la Halakha est toujours d’après la majorité et pas d’après la minorité.
Pour mayim a’haronim, on pourra utiliser toute sorte de boissons, à l’exception du vin.
Enfin, on fera attention à ne pas parler entre mayim a’haronim et le Birkat Hamazone. Et si on a parlé, on devra recommencer mayim a’haronim.

Télécharger

Vous devez avoir un plan d'abonnement pour accéder aux téléchargements. J'ai déjà un compte | Abonnez-vous maintenant

Tags

Le rabbin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *