La paracha Ki Tavo comporte de nombreuses malédictions dont la cause serait l’absence de joie ressentie lors de l’accomplissement des mitsvot de la Torah. La joie ou simha doit se travailler et doit aller à la rencontre de la mitsva.

Il est permis de s’asseoir pendant la répétition de la Amida par l’officiant, mais seulement après la kédousha et la berakha de Hakel Hakadosh, sauf toutefois si l’on se trouve dans les arba amot de l’officiant (c’est-à-dire les quatre coudées, qui correspondent à une distance de deux mètres environ). Une personne faible ou âgée pourra […]

Dans la paracha Ki Tavo, Dieu reproche aux peuple juif de ne pas l’avoir servi dans la joie. La joie de vivre les mitsvot est un des fondements du judaïsme. A Roch Hachana, chaque être humain va se présenter devant D.ieu mais tout seul, face au Créateur pour être jugé …

Paracha Emor Dans la paracha de Emor (au passouk 32), il est dit: « vélo té’halélou eth Chem kodeshi vénikdashti bétokh Béné Israël ». Au sujet des mots « vénikdashti bétokh Béné Israël » employés ici, la Guemara Berakhot (21b) explique que ce sont d’eux qu’on apprend que toute chose en rapport avec la kédoucha (sainteté) doit être dite en présence de dix hommes Juifs. […]

À travers un commentaire du Maharal et un passage de Guemara, ce cours explique en quoi Chabbat nous rappelle que le monde entier appartient à D.ieu, et nous empêche ainsi de tomber dans l’orgueil. Puis il montre l’importance d’être serein et confiant en ce jour. De se rappeler que c’est Hachem qui dirige tout.