Le mois d’eloul est le secret de l’union entre la pensée et l’acte, entre le présent et le futur. C’est le temps de l’harmonisation de notre discours et de notre façon d’agir. Eloul est aussi le temps pour  réajuster notre conviction avec notre existence.

Est-on obligé de lire la paracha de la semaine en lisant deux fois le verset de la Torah et une fois sa traduction en Araméen (ce que l’on appelle en Hébreu « chenaïm mikra véé’had targoum ») ? Bien que chaque Chabbat nous écoutons à la Synagogue l’officiant lire la paracha dans le Séfer Torah, nous sommes […]