י״ח באב ה׳תשפ״ב

Devinette sur la paracha Béchala’h

mer rouge

Cette semaine les Bné Israël vont connaitre le grand miracle de l’ouverture de la Mer Rouge.

Hachem va ouvrir la Mer pour laisser passer son peuple et y engloutir les égyptiens.

Mais les épreuves ne sont pas finies.

Suivra l’épisode de Massa et Meriva, pour palier au manque d’eau, Hachem la fera jaillir du rocher .

Enfin, La Manne tombera du ciel afin de nourrir les Bné Israël pendant quarante ans .

Ce Chabbat, nous fêterons  la fête de Tou Bichvat, le Roch Hachana pour les arbres.

Il est de coutume de parler des Halakh’ot concernant la consommation des fruits.

Notre question concernera donc les lois des Brakh’ot.

Question

David et Jérémie Acherowits sont deux frères et élèves de 5 ème. Cette semaine, l’école sort en promenade dans la forêt.

Lors de la pause repas, David et Jérémie se lancent dans un débat Hilkh’atique :

Arrivés au dessert, ils découvrent que leur maman les a gâtés particulièrement : elle leur a préparé le même assortiment de fruits.

Se pose la question, par quel fruit commencer ?

En posant la question au Rav de la classe, et après avoir subi un petit interrogatoire, le Rav tranche que David commencera par la Berakh’a  » Boré Peri Ha’ets » tandis que Jérémie commencera par  » boré Péri Ha’adama »

Le Rav Ben Hamou Chlita précise que pour lui, il n’y aurait pas l’ombre d’un doute, dans tous les cas, il aurait commencé par le fruit  » Boré Peri Ha’ets »

Pourquoi ?

Réponse :

Tout le monde sait que la règle de préséance des Brakh’ot suit l’ordre de Maga’ Ech .

C’est à dire Mézonot puis Guéfen , Haets, Haadama, Chéakol.

Cependant il existe une discussion entre le Minh’ag Séfarade  et le Minh’ag Achkénaze .

D’après les Séfaradim, on dira toujours Boré Péri Haets’ avant Boré Péri Ha’adama meme si l’on préfère le fruit « Ha’adama » par rapport au fruit Haets.

Pour les Achkénazim, entre Haets et Haadama , on fera la Bérakh’a d’abord sur le fruit que l’on préfère en général.

Les deux frères étant d’origine Achkénaze et ayant des goûts différents ont dit la Bérakh’a sur le fruit que chacun préférait ; alors que le Rav étant d’origine Séfarade dira toujours la Bérakh’a « Boré Péri Haets » en premier.

שבת שלום  et Tou Bichvat Saméah’ .

P.S: N’oubliez pas le Minhag d’effriter un peu de pain dans la terrasse oiu balcon en cette veille de Chabbat Chira.

Ceci pour remercier les oiseaux qui eux aussi ont chanté la Chira lors de la sortie d’Egypte et du passage de la Mer Rouge des Bné Israël.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Aller au contenu principal
Espace Torah

GRATUIT
VOIR