כ׳ באב ה׳תשפ״ב

Devinette sur la paracha Vaéra

Devinette vaera

Dans la Paracha, Moché et Aaron vont remplir la mission qu’Hachem leur a confié : essayer de convaincre Par’o de libérer le peuple d’Israël.

À sept reprises les deux frères vont se rendre chez Pharaon, en le menaçant à chaque fois qu’Hachem frappera son peuple d’une plaie. Mais cela n’influence en rien le monarque.

C’est alors que s’abattent sur l’Egypte tour à tour des plaies d’une du sang, des grenouilles, des poux, les bêtes féroces, la vermine, les ulcères puis la grêle.

Par’o refuse toujours de libérer le peuple d’Israël …

Question :

Rav Nathan est très connu pour son caractère jovial et surtout pour sa qualité de faire la paix entre les époux.

Voilà pourquoi nombre de couples font appel à ses conseils, et son aura ne va qu’en grandissant.

Pourtant, cette semaine David et Yona ont une question qui sort du commun.

En effet, voilà plusieurs années que Yona se démène pour que son mari puisse étudier la Torah et faire rejaillir ce bonheur dans leur foyer, ce que réussit David au grand bonheur de sa femme.

 

David gravit les échelons de la Torah et de la Yir’at Chamaim de façon remarquable et leur famille respire le bien-être.

Cette semaine, David reçoit un courrier que plus d’une personne aurait aimé recevoir.

Le Canton dans lequel ils vivent a décidé d’octroyer une prime de 500.000 Euros à la famille modèle : c’est sa famille qui a été désignée.

Cette somme phénoménale permet évidemment à Yona de souffler et de penser un peu à elle; elle en a tellement besoin.

Seulement Yona se refuse d’alléger son emploi du temps d’un iota.

Son mari tente de lui expliquer qu’ils auront tout à gagner d’avoir une maman reposée et cela ne peut que profiter au foyer, David continuera d’aller au Collel comme à son habitude et progressera autant si ce n’est plus, sachant sa femme déchargée de toutes sortes de taches harassantes.

Ils décident finalement de consulter Rav Nathan.

Qu’en pensez-vous?

Réponse :

Dans la Paracha, la Torah cite la lignée de la famille de Moché et Aaron.

Concernant le mariage d’Eléazar (fils d’Aaron) avec Elichéva (descendante de Poutiel alias Ytro) la Torah écrit ainsi :

« Eléazar… prit pour lui une des filles de Poutiel pour lui en tant que femme et elle lui enfanta Pinh’as (6,25) »

Le Nétsiv de Wolozh’in dans son commentaire « Hé’émek Davar » fit remarquer la redondance du mot « pour lui”.

Il répond : Eléazar a vu qu’Elichéva était prête à tout donner pour son évolution spirituelle, elle lui correspondait totalement, alors il l’épousa comme femme (quand bien même son ascendance était une famille d’idolâtres), alors (grâce à son abnégation pour le saint dessein de son mari) ils méritèrent de donner naissance à Pinh’as qui rejoignit plus tard la Kéhouna.

Plus haut, dans la Paracha de Chémot demande le Nétsiv, pourquoi les descendants de Moché n’ont pas connu le même sort ?

 

Pourtant, Tsipora issue elle aussi de la famille de Ytro, était la femme d’un homme qui avait meme atteint un niveau suprême où D.… lui parlait face à face !!!

Le Nétsiv répond que Moché était d’un niveau tellement élevé que sa femme ne pouvait être d’une grande aide dans son élévation, il était mi-homme, mi-ange, il n’avait donc pas les besoins d’un Humain commun.

N’ayant pas les besoins d’un homme « normal », il ne demandait pas autant d’efforts à sa femme qu’un autre homme.

Leur descendance ne ressemblera pas à celle d’Eléazar et Elichéva.

Rav Nathan donna raison à Yona et l’encouragea à poursuivre ses efforts, c’est grâce à elle que la famille s’épanouira.

!!! שבת שלום 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Aller au contenu principal
Espace Torah

GRATUIT
VOIR