י״ד באב ה׳תשפ״ב

Elle n’arrive pas à garder le Chabbat !

cigarette-110849_1280

Dans la paracha de Vayakhel, l’interdiction d’allumer un feu pendant Chabbat est énoncée. Cette paracha rappelle donc l’importance de préserver Chabbat. Et l’histoire qui va suivre rappelle non seulement cela, mais elle montre aussi le lien fort qu’il y a entre ce jour et le peuple juif:

Dans un kibboutz en Israël, un couple décida de se renforcer dans la Torah et les mitsvot. Il choisit ainsi de déménager du kibboutz, et d’aller habiter dans l’un des quartiers les plus religieux de Jérusalem.

Au fur et à mesure des années, ce couple progressa grandement dans la Torah et les mitsvot, mais une chose restait cependant incompréhensible: malgré tous les efforts que la femme faisait pour accomplir correctement les mitsvot, elle ne parvenait pas à arrêter de fumer pendant Chabbat!

Et au contraire, c’était précisément ce jour-là que son envie de cigarettes était la plus forte…

Suite à ce constat, des membres de l’organisme qui aidaient ce couple à progresser spirituellement sont allés voir le Rav Eliyachiv, et celui-ci leur demanda de vérifier si tous les ascendants de cette femme étaient bien juifs.

En effectuant ces vérifications, les gens apprirent que la grand-mère maternelle de cette dame n’était pas juive, ce qui impliquait que la dame elle-même ne l’était pas non plus!

Lorsque Rav Eliyachiv apprit cela, il s’exclama : « Combien Hachem est grand ! Il a vu la volonté sincère de cette femme de progresser dans la Torah, mais Il l’a empêché de garder le Chabbat pour son bien, puisque tout non-juif qui observe le Chabbat est passible de mort!

Hachem a voulu la préserver de cette malédiction! ».

Cette histoire contient un grand enseignement: chaque juif, même s’il n’est pas encore chomer Chabbat, est fortement lié au Chabbat. Il a en lui la capacité de garder ce jour, contrairement aux non-juifs qui, comme le montre cette histoire, n’y parviennent pas.

Combien il est important de préserver Chabbat, et combien la mitsva du Chabbat nous protège!

Il y a quelques temps, un bâtiment situé près de Bné Brak, à un endroit où le Chabbat n’est pas toujours respecté par tout le monde, a complètement brûlé; et seulement un néon qui s’y trouvait n’avait pas été détruit.

Les gens se demandaient pourquoi, et le propriétaire du néon expliqua: « Ce néon, je l’ai acheté pour que Chabbat la lumière soit constamment allumée, afin de ne pas profiter de la lumière produite pendant Chabbat par des juifs qui profanent Chabbat! ».

Encore une histoire qui rappelle le bien et les bénédictions qui découlent du respect du Chabbat.

Que nous puissions mériter toutes ces berakhot!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Aller au contenu principal
Espace Torah

GRATUIT
VOIR