כ׳ באב ה׳תשפ״ב

La force de la prière

La force de la prière
Par Rav G.Haccoun

Voici une très belle histoire sur un ancien ministre de l’éducation de l’état d’Israël: Oren Zalman.

Lui-même et sa femme n’étaient pas religieux mais, tous les vendredis soir, sa femme avait l’habitude d’allumer les bougies de Chabbat, puis de prier: « Dieu ! Dieu ! Fais en sorte que mes enfants ressemblent au personnage le plus grand du peuple juif: David Ben Gourion! » !
Elle disait cela car, lorsque son mari rentrait à la maison, il lui décrivait David Ben Gourion (qui était le premier ministre de l’état d’Israël) comme étant quelqu’un d’intelligent, d’éclairé, de clairvoyant, de grand… comme il n’y a jamais eu dans le peuple juif ! Et elle priait donc pour que ses enfants ressemblent à cet homme.
Un jour, cependant, il y eut une grande guerre idéologique (qui existe encore de nos jours, mais qui est devenue moins « virulente ») entre le monde orthodoxe, et le sionisme tel qu’on l’a connu lors de la création de l’état d’Israël. Les sionistes voulaient enrôler à l’armée non seulement les ba’houré Yéchiva, mais même les jeunes-filles de Beth Yaacov. Et le Hazone ich a tout fait pour que les jeunes-filles n’aillent pas à l’armée.
Cela a suscité beaucoup d’agitation, de nombreux titres dans les journaux, et David Ben Gourion a décidé d’aller discuter du sujet avec le ‘Hazon Ich à Bné Brak.
Après cette conversation, David Ben Gourion rapporta à ses ministres qu’il n’avait jamais vu quelqu’un d’aussi grand, d’aussi intelligent, d’aussi érudit… que le ‘Hazone Ich.
Oren Zalman raconta cela à sa femme, qui pria dorénavant pour que ses enfants ressemblent… au ‘Hazone Ich ! Elle ne savait pourtant pas qui était ce Rav. Mais elle connaissait l’admiration que son mari avait pour David Ben Gourion, et elle avait entendu que celui-ci avait énormément apprécié le ‘Hazone Ich…
Cette histoire a été racontée par son petit-fils, Rav Heymann, qui a été l’un des Grands Rabbins de Jérusalem.
Il précise qu’on en apprend la force de la tefila. En effet, sa grand-mère priait du fond du cœur, avec sincérité. Elle ne savait pas qui était le ‘Hazone Ich. Elle voulait juste que ses enfants soient le meilleur du peuple juif.
Elle a prié pour que ses enfants ressemblent au ‘Hazone Ich, avec un cœur entier et sincère.
Dieu a écouté sa prière, et lui a accordé des générations de Talmidé Hakhamim

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Aller au contenu principal
Espace Torah

GRATUIT
VOIR