כ׳ באב ה׳תשפ״ב

L’allumage des Bougies de Yom Tov

L’allumage des Bougies de Yom Tov
Par Rac C.Atlan

Cette année, il convient de préparer une bougie de 72 heures.
Allumer un maximum de lumières

Il y a une Mitsva d’allumer des Nerot (veilleuses ou bougies) en l’honneur de Yom Tov, il y a aussi une Mitsva d’allumer un maximum de lumières avec tous les éclairages dont on dispose dans la maison, afin d’exprimer de la joie.

Allumer avant ou après le coucher du soleil ?
Dimanche 16 mai 2021, si possible avant le coucher du soleil, les femmes allumeront les deux bougies de la fête en récitant la bénédiction avant l’allumage :

Si les femmes n’ont pas réussi à allumer les Nérot avant le coucher du soleil, elles pourront le faire même si la fête est rentrée (la nuit) d’une flamme déjà existante, faire attention à ne pas éteindre l’allumette après l’allumage.

Les femmes allument au moins 2 bougies en récitant la bénédiction suivante :
בָּרוּךְ אַתָּה יְיָ אֱלֹהֵינוּ מֶלֶךְ הָעוֹלָם, אֲשֶׁר קִדְּשָׁנוּ בְּמִצְוֹתָיו וְצִוָּנוּ לְהַדְלִיק נֵר שֶׁל יוֹם טוֹב
«Baroukh Ata Ado-Naï Elo-Hénou Mélèkh Haolam Achèr Kidéchanou Bémitsvotav Vétsivanou Léhadlik Nèr Chel Yom Tov»

«Béni sois-Tu, Hachem, notre D.ieu, Roi du monde, qui nous as sanctifiés par Ses Commandements et nous as ordonné d’allumer la lumière de la fête».

Pour la diaspora, 2ème jour de Yom Tov.
Lundi 17 mai 2021, nos frères de la diaspora, allumeront les bougies si possible après la tombée de la nuit, en utilisant une flamme existante et en récitant la bénédiction.

Baroukh Ata Ado-Naï Elo-Hénou Mélèkh Haôlam Achèr Kidéchanou Bémitsvotav Vétsivanou Léhadlik Nèr Chèl Yom Tov.

Quel est le din pour les jeunes filles ?

Pour la plupart des décisionnaires, les jeunes filles habitant chez leurs parents, allumeront, sans réciter la bénédiction, et s’acquitteront de la bénédiction de leur mère.
En revanche, les jeunes filles des communautés Achkénazes, habitant chez leurs parents allumeront, en récitant la bénédiction.

La bénédiction se récite t-elle avant ou après l’allumage des Nérot ?

Pour la majorité des décisionnaires, même ceux qui allument pour Chabbat les Nérot et ensuite récitent la bénédiction, pour Yom Tov, réciteront d’abord la bénédiction et ensuite allumeront les Nérot.

Certains Achkénazim, même pour Yom Tov, allument d’abord les Nérot et ensuite, récitent la bénédiction.

Réciter ou non la bénédiction de Chéhé’hiyanou pour le 1er et 2ème jour de fête ?

La plupart des décisionnaires Séfarades et Achkénazes, recommandent de ne pas réciter «Chéhé’hiyanou» au moment de l’allumage. Elle sera prononcée lors des deux soirs au moment du Kiddouch.
Certains membres des communautés Achkénazes récitent «Chéhé’hiyanou» après avoir allumé la 1ère bougie, mais il est préférable alors, de ne pas répondre Amen lors du Chéhé’hiyanou du Kiddouch .

Même pour les personnes originaires du Yémen, qui n’avaient pas l’usage de réciter la Bérakha il est bien d’adopter l’usage de réciter la Bérakha sur l’allumage des Nerot de Yom Tov et la Bénédiction reposera sur ces personnes.

Plus de halakhot de Rav C.Atlan sur le site : www.lejudaisme.org

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Aller au contenu principal
Espace Torah

GRATUIT
VOIR