י״ז באב ה׳תשפ״ב

Les croisades et le but ultime du Omer

Les croisades et le but ultime du Omer

Par Rav Chlomo Atlan

Les croisades et le but ultime du Omer

Pour les Achkenazim, le deuil, après Lag Baômer, n’a pas été instauré uniquement pour la mort des 24.000 élèves de Rabbi Akiva, mais aussi, rappelle les croisades qui ouvrent une longue période de violences et de cruautés organisées contre les Juifs en Europe.
La première croisade dirigée par le pape, Urbain II, le 25 Iyar – qui correspond au 3 mai 1096, massacre des juifs de Spire, c’était un Chabbat, le 25 mai 1096 (le 5 Iyar) massacre des juifs de Worms, en l’espace de 48 heures 800 personne furent exterminés, deux jours plus tard, le 27 Iyar 1096 les juifs de Mayence se font massacrer par coups de lances et de pioches, en l’espace de 4 jours, plus de 10.000 juifs se sont fait massacrés par la bande d’Emicho, Imah Chémo.
La seconde croisade organisée par le pape Eugène III et Bernard de Clairvaux, de 1146 à 1149

Massacres commis contre les juifs de Cologne, Spire, Mayence, et Wurzbourg en Allemagne, Carentan Ramerupt et Sully en France.
La troisième croisade de 1189 à 1192 eut lieu à Londre, York Norwich, Stamford, et Lynn en Angleterre.
La quatrième croisade dite Albigeois en 1210 eut lieu dans le midi de la France.
Elle à entraîné des persécutions et massacres généralisés contre les Juifs, comme des expulsions massives ou des conversions forcées au christianisme.
Cette époque est connue sous le nom de Guézérot TaTaNou, c’est-à-dire « Décrets de l’année hébraïque 4856 c’est-à-dire en 1095 pour les régions de France et d’Allemagne.
C’est pourquoi, après ces actes barbares, les Rabbanim Achkénazes ont instaurés la coutume de ne pas se réjouir pendant la période du Omer, car ces hécatombes se sont déroulées dans cette période.
De même, les sages de cette époque ont établis pour ces périodes, un rite complémentaire : réciter la prière de Av HaRahamim « Père miséricordieux », prière composée par la communauté de Rachi et celle de Worms.
Dans un premier temps, cette supplication était récitée la veille de Chavouôt parce que la plupart des événements ce sont déroulés pendant la Séfirat Haômer, plus tard, elle a été instaurée tous les Chabbat.

Si les Kabbalistes, vont selon la Kabbale en observant 49 jours de deuil, la raison est la suivante :
Le grand maître de la Kabbala, Rabbi Yits’hak Louria z.t.l, le Ari Zal développe la coutume de ce mini deuil instauré durant la période du Omer.
Son objectif n’est pas de contraindre le Am Israël par une technicité de lois « permis – interdit », mais son but ultime, est plutôt et surtout, que l’on réalise que nous sommes en « deuil », par le fait que nous ne parvenons pas toujours, à se respecter et à s’aimer entre nous, comme il se doit, et cette période est là, pour nous rappeler le travail des Midot « nos traits de caractères », afin de s’éloigner et d’anéantir, ces poisons mortels, qui sont la haine, l’animosité, la rancune, la jalousie etc, et dans le but d’acquérir au plus vite, de bonnes vertus, afin de hâter la venue du Machiah, Amen.

Plus d’articles de Rav Atlan sur : www.lejudaisme.org

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Aller au contenu principal
Espace Torah

GRATUIT
VOIR