כ׳ באב ה׳תשפ״ב

Les vitamines à base de viande et de lait

Les vitamines à base de viande et de lait
Par Rav Chlomo Atlan – source : www.le judaisme.org

Dans la Torah il mentionné : דברו אל בני ישראל לאמר זאת החיה אשר תאכלו מכל הבהמה אשר על הארץ ..

Parlez aux enfants d’Israël, et dites : Voici les animaux dont vous mangerez parmi toutes les bêtes qui sont sur la terre.

(Séfer Vayikra / Lévitique chapitre 11 verset 2).

Certains médicaments contiennent des dérivés de lait (comme excipient) ou de viande (du foie par exemple).

Les décisionnaires affirment qu’il n’y a aucun besoin d’attendre ni dans un sens ni dans l’autre. Cela concerne non seulement les médicaments prescrits, mais aussi les vitamines et les compléments alimentaires. Ils justifient cela par le fait que l’on ne sent pas le goût de ces substances, ou, si on le sent, n’est pas agréable et n’est pas consommé pour le plaisir.

De plus, on ne craint dans ce cas, ni le problème de persistance de la graisse, ni de filaments coincés entre les dents comme cela est mentionné dans le Choulhan Aroukh.

Conclusion : Certains sages conseils d’attendre 1 heure, mais la loi stricte permet de prendre des vitamines à base de viande, et tout de suite après, de consommer des vitamines à base de lait.

Il sera permis également  de manger un plat de laitage après avoir pris des vitamines à base de viande.

Enfin, tout médicament ou vitamine, n’ayant pas de goût ou ayant un goût amer, ne nécessitent pas de surveillance rabbinique, par contre ceux qui ont un bon goût, exigent une surveillance rabbinique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Aller au contenu principal
Espace Torah

GRATUIT
VOIR