י״ט באב ה׳תשפ״ב

POURQUOI DOIT-ON SE TREMPER DANS UN MIKVE ?

POURQUOI DOIT-ON SE TREMPER DANS UN MIKVE ?
Halakha – usages et coutumes

Par Yossef Aflalo

L’immersion dans un mikvé facilite le nettoyage de la néchama (l’âme), qui a été endommagée par les fautes.

Lorsqu’on s’immerge dans un mikvé, la néchama ainsi que tous les membres du corps retrouvent leur état de pureté originelle. Cela ressemble, en quelque sorte, à une nouvelle naissance, à un nouveau départ dans la vie.

Ce processus de purification passe nécessairement par une immersion dans l’eau. Car l’esprit impur n’a pas d’emprise dans l’eau. Il ne peut agir que sur la terre ferme.

La Halakha stipule d’ailleurs que celui qui se trempe dans un mikvé devra immerger son corps totalement, ne laissant pas même un cheveu dépasser à l’air libre. Il empêchera ainsi les forces impures d’agir par le biais de ce petit cheveu qui n’est pas au contact de l’eau.

Pendant l’immersion, il est recommandé de prier, de verser des larmes et de regretter ses fautes.

En agissant ainsi, on éradiquera l’esprit impur et l’on retrouvera un état de pureté absolu.

‘Les Sages affirment que le mikvé a la capacité de s’opposer aux forces du mal dénommées לילת et מחלת. La valeur numérique de ces deux impuretés est égale à 960 .

En effet, tout mikvé a une contenance de 40 séa, qui correspond à 960 louguim (1 séa équivaut à 24 louguim).

Le mikvé purifie de ces deux impuretés.

Dans le même ordre d’idées, D.ieu a donné au peuple juif 40 jours de téchouva (repentance) entre Roch Hodesh Eloul et Yom Kippour.

D.ieu est le mikvé d’Israël. De même que le mikvé purifie les impurs, D.ieu aussi purifie Israël. Car ces quarante jours séparant le premier Eloul de Yom Kippour sont purificateurs. Ils correspondent à 960 heures de téchouva (40 x 24 heures), tout comme les 960 louguim du mikvé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Aller au contenu principal
Espace Torah

GRATUIT
VOIR