י״ד באב ה׳תשפ״ב

POURQUOI DOIT-ON TOUJOURS PRIER ?

POURQUOI DOIT-ON TOUJOURS PRIER ? 
Coutumes et usages du judaïsme

Par Yossef Aflalo

 

Les Sages affirment que D.ieu écoute toujours la prière de celui qui est en souffrance. Pourtant, la réalité quotidienne laisse supposer le contraire et semble démontrer que la prière n’a aucun impact. Combien de larmes ont-elles été versées pour le rétablissement d’un malade, pour que telle ou telle femme tombe enceinte ou pour que tel enfant qui s’est égaré de la voie tracée par ses parents retrouve la raison ? Il semblerait bien que toutes ces prières aient été inutiles et sans résultat…

Mais il n’en est rien ! Car toute prière adressée à D.ieu du plus profond de son être trouve un écho, une résonance. Le Maître du monde stocke les requêtes de chacun, et va les exaucer parfois un an, dix ans, vingt ans plus tard. Ces prières peuvent aussi avoir un effet bénéfique pour d’autres, qui plus tard auront besoin de la miséricorde divine.

Lorsque nous prions pour un malade et qu’il en vient à mourir, ne nous imaginons pas que la prière n’a pas été agréée, qu’elle n’a pas eu l’impact désiré et qu’elle a donc été récitée inutilement. Elle lui donnera peut-être des mérites lors du jugement céleste, ou servira peut-être à d’autres malades qui en bénéficieront plus tard. Aucune prière ne revient vide et sans conséquence bénéfique.
Toute prière a un impact. Parfois dans l’immédiat, parfois dans le futur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Aller au contenu principal
Espace Torah

GRATUIT
VOIR