כ׳ באב ה׳תשפ״ב

POURQUOI N’AVONS NOUS PAS CONSCIENCE DE LA PRESENCE DIVINE ?

POURQUOI N’AVONS NOUS PAS CONSCIENCE DE LA PRESENCE DIVINE ?
Vie juive – Emouna

Par Yossef Aflalo

Beaucoup parmi nous croyons en D.ieu, convaincus que Sa gloire emplit toute la terre. Néanmoins, éprouvons-nous envers Lui de la crainte ? Sommes-nous conscients, à chaque instant de notre vie, que nous nous tenons en permanence face à Lui, sous son regard ?
Non, hélas, pour la plupart d’entre nous.
Pour résoudre ce paradoxe, le Chlah Hakadosh apporte l’enseignement suivant : le yetser hara (penchant du mal) porte le nom de Samaël (סמא »ל).
Les deux premières lettres (סמ) représentent le côté de l’impureté. Et les deux dernières (אל), le côté de la kédousha (pureté), qui va lui procurer son énergie de vie.
Il est rapporté dans le Talmud que dans les temps à venir, D.ieu amènera le yetser hara et le tuera, afin d’extirper le mal du monde.
D.ieu coupera le nom de Samaël en deux : le ס et le מ disparaîtront, pour ne laisser que le א et le ל. Ainsi, le yetser hara se transformera en un ange saint.
Les lettres ס et מ ont pour valeur numérique 100.
Elles expriment la partie impure du yetser hara, le côté malfaisant. Cela signifie qu’il existe 100 forces impures qui font écran et qui s’interposent entre l’homme et son Créateur. Ces 100 forces négatives créent l’impossibilité du contact avec le divin.
Cela explique le paradoxe qui est en l’homme. Car cet écran d’impureté masque la réalité divine et empêche l’homme d’éprouver de la crainte divine.
Néanmoins, il existe un remède :
Les 100 bénédictions journalières ordonnées par le Roi David vont s’opposer aux 100 forces du mal et les chasser. Elles vont donc briser cet écran d’impureté.
Dès lors, la conscience de la présence de D.ieu et Sa crainte deviendront une réalité tangible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Aller au contenu principal
Espace Torah

GRATUIT
VOIR