כ׳ באב ה׳תשפ״ב

Résumé des mitsvot du séder de Pessah

Résumé des mitsvot du séder de Pessah :

Les mitsvot de Pessah peuvent se résumer ainsi :

4 coupes de vin :

Une des lois du Séder, est de boire quatre coupes de vin ou du jus de raisin accoudé sur le côté gauche mais, il est préférable de boire du vin rouge même si l’on possède du blanc de meilleure qualité (Il faut boire 86mg). Si nous avons un grand verre, il suffit d’avoir bu la majorité du contenu du verre en l’espace de moins de quatre minutes.

La Mitsva d’être accoudé :

Le fait de s’accouder consiste à être assis sur une chaise ou sur un fauteuil de façon à ce que la tête et le corps soient penchés sur le côté gauche.
C’est pour cela qu’il est bon de se servir d’une chaise sur laquelle il y a des bras qu’on recouvrira par des coussins qui serviront d’appui.

Les Matsot (pains azymes) :

Il faut obligatoirement que les Matsot que nous mangeons le soir du Sédèr aient été fabriquées intentionnellement pour l’accomplissement de la Mitsva. Ces Matsot spéciales s’appellent Matsot Chémourot. (Il faut se munir d’une quantité suffisante de Matsot pour les deux Séder 4 x 29g.

Le Maror (herbes amères) :

De nos jours on prend comme herbes amères de la laitue ou de Gouch Katif ou bien la vérifier auparavant. Il faut préparer une quantité de Maror de deux Kazaïts (un pour le Maror et un autre pour le Korèkh) ce qui fait environ 17-20 grammes (multiplié par deux) par personne. Cette mesure est la minimale. Puisque la Mitsva du Maror n’est aujourd’hui que d’ordonnance rabbinique on peut se contenter de la mesure minimale.

Le ‘Harosset qui nous rappelle les briques :

Il s’agit d’un mélange avec des pommes râpées des noix et des amandes broyées auxquelles on ajoute du vin rouge. D’autres ajoutent des dattes et des figues. Il sera consommé avec le Maror durant le Séder.
*Il faut bien vérifier que tous ces produits-là ne contiennent pas de vers et qu’ils soient kashers pour Pessa’h.

Le Karpas (céleri ou persil) :

Chaque personne en mangera une petite quantité (moins que 29 g) il ne faut donc pas en préparer beaucoup.
*Il faut bien vérifier que tous ces produits-là ne contiennent pas de vers et qu’ils soient kashers pour Pessa’h.

L’os (morceau de viande grillée) :

Il est défendu de le consommer le soir du Séder il est bon de consommer ce morceau de viande le lendemain.

L’œuf :

On peut consommer l’œuf quand on veut.

L’eau salée :

Le Karpass doit être trempé dans de l’eau salée ou dans du vinaigre cachère pour Péssa’h).

Les personnes ne pouvant consommer du sel pour raison médicale pourront tremper le Karpass dans un jus de fruit ou dans le ‘Harosset.
Les Séfaradim peuvent presser un citron dans de l’eau le Chabbat et le Yom Tov.

Les Achkénazim devront préparer ce jus de citron avant la fête.

Je vous souhaite, à tous, un Péssa’h Kacher Vésaméa’h, de fêter cet évènement dans la joie, Que le Machia’h vienne enfin, sans plus attendre, Amen.

Retrouvez Rav Atlan  avec plus de halakhot sur : www.lejudaisme.org

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Aller au contenu principal
Espace Torah

GRATUIT
VOIR