כ׳ באב ה׳תשפ״ב

Pourquoi lisons-nous la meguilat Ruth à Chavouot ?

Pourquoi lisons-nous la meguilat Ruth à Chavouot ?
Par Rav C.Atlan

Le livre de Ruth à Chavouot :

Ruth s’était convertie au Judaïsme et était l’arrière-grand-mère du Roi David, ceci explique l’usage de terminer tout  le livre de Ruth. Il relate l’histoire de deux femmes, l’une Noémie, juive et l’autre, Ruth, sa belle-fille, Moabite ; leur long et douloureux exil, puis leur retour en Israël. Afin de nous rappeler que la Torah n’a été donnée qu’à travers des épreuves et des difficultés et c’est à l’époque de la moisson de l’orge, que Ruth est entrée sous les ailes de la Providence divine par la voie de la conversion.

Afin que nous puissions lire ce jour-là :

  • Un passage de la Torah (les 10 commandements)
  • Un passage des Prophètes (la Haftara)
  • Un passage des Hagiographes (les Kétouvim)

A Chavouot nous avons la coutume de lire la Méguilat Ruth.

En diaspora, ce Livre n’est lu que le deuxième jour de Chavouot.

Bénédictions pour la lecture du livre de  Ruth à Chavouot :

Les Séfaradim et certains Achkenazim et Hassidiques lisent la Méguila de Ruth sans bénédictions.
D’autres communautés Ashkenazes lisent la Méguila de Ruth avec bénédictions, il est conseillé de lire le livre de Ruth sur un parchemin.
Si dans une communauté Ashkénaze on a honoré un Séfarade pour lire la Méguilat Ruth, il ne lui sera pas autorisé de réciter la bénédiction de la Méguila de Ruth, mais une personne Ashkénaze pourra la réciter.

D’autres halakhot de Rav Atlan sur : www.lejudaisme.org

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Aller au contenu principal
Espace Torah

GRATUIT
VOIR